pas très fier d’être Lorrain, moi, aujourd’hui…


Homme d’ouverture et de dialogue, et d’un naturel plutôt gai ce n’est pas avec satisfaction que j’ai reçu comme élu républicain une lettre du collectif d’associations LGBT (Lesbiennes Gaies Bi Transgenres) organisateur de la Gay Pride Lorraine me demandant de signer 4 revendications de cette association :

  • Mariage républicain pour tous les couples
  • Droit à l’adoption et à la procréation médicalement assistée à toute personne et à tout couple ayant un projet parental cohérent
  • Changement d’état civil sur simple demande pour les personnes trans-identitaires
  • Interdiction du don du sang aux seules personnes ayant eu une réelle prise de risque

J’observe que comme en religion il y a les élus croyants et pratiquants comme Mathieu Klein, le vice-président socialiste du Conseil général de Meurthe-et-Moselle ou Laurent Hénart, le député et secrétaire général du Parti radical qui signent et adressent « un soutien sans réserve » pour la marche des fiertés du 4 juin prochain à Nancy mais qu’il y a aussi cette année de nouveaux convertis comme André Rossinot, le maire de Nancy, ancien ministre et président honoraire du Parti radical. Je m’étais déjà offusqué le 19 mai 2010 sur le fait que la municipalité UMP donne son autorisation au « premier kiss-in » sur la place Stanislas en permettant à une cinquantaine de gays et de lesbiennes de s’enlacer passionnément et de s’embrasser ostensiblement sur l’espace public.

Au Front National, il n’y a pas de politique de la braguette et l’homosexualité comme la religion doit rester dans la sphère privée et je fais partie des élus lorrains qui sont opposés aux revendications des associations lesbiennes, gays, bi et transgenres.

Le mariage comme dans toutes les religions monothéistes est une union légitime d’un homme et d’une femme et la spécificité hétérosexuelle implique que les époux sont certes égaux mais pas identiques par rapport à la maternité. Un enfant est le fruit d’une union de deux parents de sexe différents. Un environnement éducatif composé de deux parents de même sexe nuirait à l’équilibre de l’enfant et à son développement.

Et pourtant force est de constater comme le disait le chansonnier anarchiste et franc-maçon Léon Campion : « Il est curieux de constater combien les homosexuels prolifèrent, alors qu’ils ne se reproduisent pas »


Ceci était un Communiqué de Jean-Luc Manoury, bien connu des services de police de la région Lorraine, dont les propos gagneraient à être mis sur la place publique et traités comme il se doit par la justice française.

Les articles 225-1 et 432-7 du Code pénal répriment les distinctions opérées entre les personnes physiques en raison de leur orientation sexuelle, état de santé ou handicap, ou sexe par les autorités publiques ou les entreprises privées (source).

On appréciera au passage le début de ce texte (Homme d’ouverture et de dialogue, et d’un naturel plutôt gai… Non, non, on ne rit pas) qui vaut son pesant de cacahuètes… De même que le tour de force (costaud, le gars) qui consiste à se présenter comme un homme ouvert (sic) et tolérant alors qu’il commet l’ignominie un peu plus bas de traîner dans la boue d’une manière particulièrement indigne des gens dont, ici, tout le monde reconnait la qualité des actions (même moi, c’est pour dire ! c’est un socialiste, faut que je me force…).

« des élus croyants et pratiquants comme Mathieu Klein« … Et dire qu’il prétend qu’au FN, il n’y a pas de politique de la braguette. Je ne pense pas que si je faisais étalage de ses propres (ça, on sait pas…) préférences sexuelles sur la place publique, il serait très heureux, le gars…

je l’invite donc à faire un tour sur ce site pour le sensibiliser à une question qu’il ne maîtrise manifestement guère… Je ne doute en effet absolument pas que ce soit un être humain, sensible aux arguments rationnels. Et peut-être que, pourquoi pas ? Parions sur l’intelligence, il remplira, après lecture attentive, ce bulletin d’adhésion.

Quant à la chute de son  texte dans laquelle il se revendique de la haute pensée de Léo Campion, en précisant qu’il était franc-maçon (alors que son parti ne cesse de dénoncer le complot judéo-maçonnique…) et anarchiste (le lecteur intelligent appréciera…) on se contentera d’en produire une autre : « On fait toujours plaisir en allant voir un ami. Si c’est pas en arrivant, c’est en partant« .

Ps.  j’ai trouvé ce texte sur le blog de Yann Reddeker ici, en passant par wikio… Quand je pense à la polémique qu’avait entraîné la présence d’un autre du même (mauvais) genre… Puis-je comprendre, Charles ? (Qu’en pense Denis ?)

.

je viens de recevoir la réponse du comité LGBT de Lorraine à ce triste sire :

M. Jean-Luc Manoury, vice-président du groupe Front National au Conseil Régional de Lorraine, nous apprend, par communiqué de presse, qu’il est « plutôt gai ». S’il le dit…

Le Collectif de la Marche des Fiertés Lorraine 2011 estime cependant que ce « coming out » tardif, pour inattendu qu’il soit, ne retire rien au contenu passéiste de sa diatribe contre l’égalité des droits entre hétérosexuels et lesbiennes, gays, bis et trans. Opposer les Français en fonction de leur sexualité ou de leur identité de genre, en 2011, c’est d’un ringard !

M. Manoury est « plutôt gai », mais, avec ses tristes arguments, ressassés depuis 30 ans par l’arrière-ban des politiciens homophobes de tout poil, il se montre finalement encore plus sexiste qu’homophobe…

Pendant ce temps-là, les gens sérieux réclament l’ouverture du mariage républicain à tous les couples, le droit à l’adoption et à la procréation médicalement assistée à toute personne et à tout couple ayant un projet parental cohérent, le changement d’état civil sur simple demande pour les personnes trans-identitaires, l’interdiction du don du sang aux seules personnes ayant eu une réelle prise de risque.

Le droit de s’embrasser dans l’espace public est-il, pour le FN, réservé à certaines catégories de Français ? Si l’on suivait M. Manoury et ses amis du FN, à la « préférence nationale » on ajouterait bientôt la « préférence braguette » pour pouvoir se tenir la main et s’embrasser dans la rue ! Mais on a déjà lu pire, il est vrai, sous la plume de M. Michel Mercier, ministre Nouveau Centre de la Justice, ou de M. Gérard Longuet, ministre UMP de la Défense.

Le Collectif de la Marche des Fiertés Lorraine 2011 n’a, lui, aucun a priori : il juge les élus, non à leurs étiquettes, mais à leurs actes et à leurs déclarations publiques. En ce début de campagne présidentielle, nous imaginons que le communiqué de M. Manoury reflète le strict point de vue de Madame Marine Le Pen. Et nous ne voyons aucune différence entre le titre du communiqué du Front national « Non au mariage et à l’adoption des homosexuels » et la politique actuelle de l’UMP à cet égard.

Le rôle des élus, de quelque bord politique que ce soit, n’est pas d’insulter ni de discriminer leurs concitoyens, c’est de soutenir l’égalité des droits entre hétérosexuels et lesbiennes, gays, bis et trans. Bref, créer la République, la vraie, celle qui, pour tous et toutes, méritera enfin sa devise : Liberté, Égalité, Fraternité.

Le Collectif LGBT Lorraine

Publicités

17 réflexions sur “pas très fier d’être Lorrain, moi, aujourd’hui…

  1. Les propos de l’auteur de ce message Facebook relèvent de la justice française.

    Aucun dialogue n’est possible avec de tels personnages ! Il s’agit d’une pathologie extrêmement lourde, celle d’un refoulé, dont les traitements requièrent l’isolement total, au ban de la société.

    Il faudrait savoir ce qu’en pense Vénussia Myrtil, transfuge du NPA, qui vient de trouver asile au FN, connue notoirement pour son militantisme LGBT.

      • Désolé. Mais, je reste sur cette question intransigeant. Tout le monde doit pouvoir s’exprimer, quitte à raconter tout et n’importe quoi. Il y a des lois dans ce pays et elle s’applique à tous. Le FN fait ses choux gras de sa mise au ban des institutions de tous ordres. A la lumière, les propos de quelques tarés ne font que les discréditer. Il faut donc les laisser parler. C’est la meilleure façon de les combattre.

  2. Effectivement, ce serait bien qu’on sache ce que pense Venussia Myrtil de tout ça. Si je me souviens que des cadres du FN l’avaient contrainte à se retirer de groupes FB sur des séries LGBT…

  3. @denis : même quand cela blesse profondément et inutilement des gens ? Que cela contribue à risquer de les disqualifier y compris politiquement ? Voire personnellement ? (ce qui, je crois, n’est pas le cas ici, je parle en général)? Imagine qu’en l’espèce ce soit quelqu’un dont personne ne savait que. Les dégâts. Alors sous prétexte de liberté d’expression, on laisse faire n’importe quoi ? On voit bien où cette logique nous mène aujourd’hui… Le fait de laisser les zemmour et autres Rioufol ou Le Pen l’exercer, et les dégâts sur ceux qui prennent cela pour argent comptant alors qu’ils se font manipuler… N’avons nous pas le devoir, collectivement, de protéger les plus fragiles, démunis ? N’est-ce pas cela, une société qui fonctionne correctement ?

  4. Pingback: La maison Borloo, un rêve à deux balles ? Ou à trois têtes.. « les échos de la gauchosphère

  5. Pingback: défendons leurs droits « les échos de la gauchosphère

  6. Pingback: Sexualité : retour de l’OMC ? « les échos de la gauchosphère

  7. Pingback: Le bleu Marine, c’ est salissant. « les échos de la gauchosphère

  8. Pingback: Le FN est l’ennemi héréditaire des employés et des ouvriers « les échos de la gauchosphère

  9. Pingback: dans l’os, les souchiens ! « les échos de la gauchosphère

  10. Pingback: Lebel étalon-or de la pauvreté idéologique d ’une certaine droite française « les échos de la gauchosphère

  11. Pingback: Si ce n’est lui, c’est donc son frère #manoury, et l’ignoble pétition « les échos de la gauchosphère

  12. Pingback: Aujourd’hui, la peste brune a (encore) tué | les échos de la gauchosphère

  13. Pingback: Devinez pour qui je ne voterai pas ce dimanche 6 décembre ? #reg2015 | les échos de la gauchosphère

  14. Pingback: Dupont-Aignan du côté obscur de la farce #DLF – les échos de la gauchosphère

  15. Pingback: le #FN, ce ramassis de racailles dégénérées (dixit les mêmes à #DLF) – les échos de la gauchosphère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s