Offensive obscurantiste en cours…

NON, je ne suis pas cathophobe, ni christianophobe, pas plus qu’islamophobe, ou antisémite, ou bouddhistophobe. Juste libre de tous droits sur moi de quelque religion ou secte que ce soit. Pour résumer, je suis athée. Et fier de l’être. Surtout quand je vois ça, ce qui me permet de défendre en conscience le droit des femmes, dont la plupart des religions sont ennemies . Un simple exemple :

 

un prêtre catholique justifie les massacres du 13 novembre à Paris.

Je vais allez plus loin. Tant pis pour les lecteurs sensibles. Regardez les photos des spectateurs quelques instants avant le drame. Ces pauvres enfants de la génération bobo, en transe extatique, « jeunes, festifs, ouverts, cosmopolites… » comme dit le “quotidien de révérence”. Mais ce sont des morts-vivants. Leurs assassins, ces zombis-haschishin, sont leurs frères siamois. Mais comment ne pas le voir ? C’est tellement évident ! Même déracinement, même amnésie, même infantilisme, même inculture… Les uns se gavaient de valeurs chrétiennes devenues folles : tolérance, relativisme, universalisme, hédonisme… Les autres, de valeurs musulmanes devenues encore plus folles au contact de la modernité : intolérance, dogmatisme, cosmopolitisme de la haine… Les uns portent le maillot du PSG – « Fly Emirates » en effaçant le berceau de Louis XIV, et les autres profitent du même argent pour se faire offrir un costume en bombes. Une minute avant leur mort, les uns et les autres étaient penchés sur leurs smartphones, comme accrochés au sein de leur nourrice. Ce n’est pas le retour du Moyen Âge, contrairement à ce que disent les crétins, c’est la postmodernité dans toute son absurdité. Le drame de l’humanisme athée, qui aime le diable, la mort, la violence, et qui le dit… et qui en meurt ! Le signe de la mort et du chaos ne flotte pas que sur les rues de Paris, un vendredi soir maudit. 130 morts, c’est affreux ! Et 600 morts, c’est quoi ? C’est le chiffre des avortements en France le même jour (Ministère de la Santé – merci Orwell !). Où est l’horreur, la vraie ? (source : Riposte catholique)

Mettre dans le même sac les bourreaux et les victimes, fallait oser… Voilà un prêche qui vaut bien celui d’un imam  salafiste radical : même fanatisme, même archaïsme monstrueux, même anti-humanisme primaire, même intolérance à l’autre, même haine de notre civilisation moderne et des athées… De là à justifier les attentats du 13 novembre, voilà un pas que cet intégriste là ne semble guère effrayé de franchir… Comme ces intégristes là se ressemblent, et se répondent en une même atroce symphonie macabre….

Post-scriptum : j’apprends grâce à Rue89lyon via  Bembelly que ce grand malade a une identité, et une paroisse : Hervé Benoît, basilique de Fourvière, à Lyon… Vous savez maintenez où lui écrire pour le rappeler au message d’amour du Christ…. si vous êtes chrétien. Moi pas.

PS.2 : une lettre au Caardinal Barbarin, visible ici, demande des sanctions contre ce prêtre. Dont acte.

PS3. Ce prêtre a été relevé de ses fonctions. Tant mieux. En voilà un d emoins à être en position de pourrir la tête de ses ouailles….

Philippe Bilger, vipère réac.

.

Son tour de force est de tromper son monde et d’avancer, de penser masquée. Félicitée par beaucoup, qui ne l’ont pas lue, pour son combat contre les extrémismes, elle vogue sur l’air du temps, sans trop de rigueur factuelle ni théorique, gagne des suffrages confortables et faciles en dénonçant le Front national – cela relève, de nos jours, du réflexe ! – et en insinuant contre l’islam et le catholicisme. Son habileté tient au fait que, derrière la condamnation apparente des intégrismes, elle fait passer sans cesse, avec une perfidie suave, sa haine douce du fait religieux. Ce dernier, en tant que tel, si on l’écoute bien serait répréhensible et dangereux mais elle se trouverait en peine pour nous démontrer quel serait, selon elle, le catholicisme acceptable ou l’islam supportable. Sous une bannière parfois justifiée et pertinente mais souvent approximative et démagogique, elle sussure, au prétexte de s’en prendre à sa part extrémiste, son hostilité à l’encontre du tout religieux. Elle fait se téléscoper et coagule l’inadmissible avec l’honorable. Elle a déniché un filon qui rapporte intellectuellement et médiatiquement. Il suffit, pour se convaincre de cette fausse retenue mais de cette vraie intolérance, de se rappeler un dialogue qu’elle a eu avec Eric Zemmour (Le Post). Avec quelle délectation elle se réjouissait d’avoir apporté sa pierre à la « destruction de la famille patriarcale » et  fustigeait « l’Occident judéo-chrétien » ! Les décompositions l’enchantent à l’évidence. Qu’elle ait des idées nourries par ses tréfonds et ses blessures intimes, comme nous tous, ne me rassure pas, puisqu’elles se rapportent à des hostilités et à des dissidences bien ciblées dont le convenu d’aujourd’hui a besoin !

Philippe Bilger, sur son blog.

(on observera ici l’usage immodéré des allitérations, d’où le titre.).

Et puisque la vipère  a craché son venin, je vous propose donc de réagir à ses propos de manière intelligente : sur le fonds, les amis, seulement sur le fonds ! (je ne suis pas non plus un fervent admirateur de Caroline Fourrest, j’ai donc trouvé la perfidie de l’attaque d’autant plus intolérable. Et je m’interroge : Mr Bilger va-t-il tous les dimanches à la messe ? ).Une phrase dans son billet m’a fait bondir de ma chaise :

« Discrète sur ses orientations intimes mais venant au soutien de toutes les minorités sexuelles »

Le procédé est tout simplement ignoble, et justifie à lui seul, lui aussi,  le titre.