l’evêque aux armées compare les défenseurs de la #laïcité et les républicains aux terroristes de #Daesh

Capture2Ces deux captures d’écran proviennent de la revue du Diocèse au armées, l’EGMIL (Eglise dans le Monde Militaire). Pour ceux qui ne le savaient pas, encore une faille dans la laïcité républicaine telle que prévue dans la loi de 1905 : un des compromis de l’époque perdure (comme c’est également le cas du financement des prêtres et autres représentants de cultes en Alsace Moselle, en vertu du Concordat), à savoir le financement sur fonds publics d’aumôneries, notamment au sein de l’Armée. Les aumôniers militaires, de tous les cultes, sont donc rémunérés par l’État. Voilà voilà.. Et donc, avec l’argent du contribuable, majoritairement contre les  thèses ignobles développées ici, dans une revue dont on se demande si elle est elle aussi financée par l’Etat puisqu’y figure le logo du ministère de la défense), Mgr Luc Ravel, évêque aux armées françaises, répand sa propagande insupportable. Oser ranger l’ensemble des défenseurs de la laïcité et des républicains dont je suis dans le même sac d’opprobre que ceux de Daesh, il fallait oser. Il l’a fait. je m’indigne, et je proteste. Et je le fais savoir. Serai-je le seul ?

(face à de tels propos insupportables, en effet, si je e l’étais pas, je vais finir par de venir christianophobe, à force….Moi qui pourtant lutte contre les discriminations… Beau résultat !)

parlement européen : le #FN vomit sa haine des homosexuels et de la laïcité

CaptureCapture 2  Capture0 CaptureCapture3Aymeric Chauprade, au parlement européen (source)

Manifestement, pour ces gens là, les homosexuel(le)s, bisexuels et trans-genres ne sont pas des êtres humains, mais un poison… Pas plus que les gauchistes d’ailleurs. Et le respect de la laïcité, valable seulement quand il s ‘agit de vomir sur d’autres religions inférieures… Le FN, un parti démocratique et républicain, vraiment ?

Philippe Bilger, vipère réac.

.

Son tour de force est de tromper son monde et d’avancer, de penser masquée. Félicitée par beaucoup, qui ne l’ont pas lue, pour son combat contre les extrémismes, elle vogue sur l’air du temps, sans trop de rigueur factuelle ni théorique, gagne des suffrages confortables et faciles en dénonçant le Front national – cela relève, de nos jours, du réflexe ! – et en insinuant contre l’islam et le catholicisme. Son habileté tient au fait que, derrière la condamnation apparente des intégrismes, elle fait passer sans cesse, avec une perfidie suave, sa haine douce du fait religieux. Ce dernier, en tant que tel, si on l’écoute bien serait répréhensible et dangereux mais elle se trouverait en peine pour nous démontrer quel serait, selon elle, le catholicisme acceptable ou l’islam supportable. Sous une bannière parfois justifiée et pertinente mais souvent approximative et démagogique, elle sussure, au prétexte de s’en prendre à sa part extrémiste, son hostilité à l’encontre du tout religieux. Elle fait se téléscoper et coagule l’inadmissible avec l’honorable. Elle a déniché un filon qui rapporte intellectuellement et médiatiquement. Il suffit, pour se convaincre de cette fausse retenue mais de cette vraie intolérance, de se rappeler un dialogue qu’elle a eu avec Eric Zemmour (Le Post). Avec quelle délectation elle se réjouissait d’avoir apporté sa pierre à la « destruction de la famille patriarcale » et  fustigeait « l’Occident judéo-chrétien » ! Les décompositions l’enchantent à l’évidence. Qu’elle ait des idées nourries par ses tréfonds et ses blessures intimes, comme nous tous, ne me rassure pas, puisqu’elles se rapportent à des hostilités et à des dissidences bien ciblées dont le convenu d’aujourd’hui a besoin !

Philippe Bilger, sur son blog.

(on observera ici l’usage immodéré des allitérations, d’où le titre.).

Et puisque la vipère  a craché son venin, je vous propose donc de réagir à ses propos de manière intelligente : sur le fonds, les amis, seulement sur le fonds ! (je ne suis pas non plus un fervent admirateur de Caroline Fourrest, j’ai donc trouvé la perfidie de l’attaque d’autant plus intolérable. Et je m’interroge : Mr Bilger va-t-il tous les dimanches à la messe ? ).Une phrase dans son billet m’a fait bondir de ma chaise :

« Discrète sur ses orientations intimes mais venant au soutien de toutes les minorités sexuelles »

Le procédé est tout simplement ignoble, et justifie à lui seul, lui aussi,  le titre.