toujours ce même profond D.Goux…

« Mais à l’évidence ces émeutes ne sont pas raciales. Autant celles de 2005 en France étaient clairement des émeutes du Ramadan et avaient non une composante raciale mais un caractère racial essentiel, réunissant surtout des noirs et des musulmans, autant les émeutes de Londres n’ont qu’une — ou plutôt ont des composantes raciales indéniables, mais pas plus. » (source)

Et si, toi aussi, Didier, tu rejoignais ce mouvement ? Voilà des jeunes gens qui ont éventuellement pu s’inspirer de tes « propres » réflexions personnelles…. Ne sont-ils pas à ton goût ?

Tout mon DGoux

 

(Dés)Honneur à notre si peu glorieux prédecesseur… qui résume à lui seul tout mon DGoux. (Mais ce doit être de l’humour, hein ! Et moi, un imbécile qui ne comprend rien à cette pensée de haute volée… Voilà qui donnera le juste ton de ce nouveau blog dans lequel il sera question d’épingler les textes les plus intolérables – et attentatoires à nos valeurs communes – de la réacosphère…).

Premier extrait de l’e-monde :

 

Islam : religion d’amour, de tolérance, de paix et de natation contrainte

 Si vous voulez pêcher de la Tunisienne, c’est le moment : nos braves clandestins carthaginois travaillent activement pour vous, entre leur côte et les nôtres. C’est Tarek qui le dit : « Nous étions entassés à 150 dans un bateau prévu pour 60, explique le garçon. Au cours du trajet pour Lampedusa, douze filles ont été jetées à la mer. (…) » (C’est moi qui souligne, évidemment.)D’un autre côté, on s’émeut comme ça, bêtement (et sans doute avec des arrière-pensées nauséabondes : est-ce qu’on n’aurait pas plus ou moins dans l’idée de prendre prétexte de cette maladresse de gens peu habitués à naviguer pour se mettre tout de go à stigmatiser de l’étranger ?), mais l’affaire n’est pas si grave : des femmes ils en retrouveront sur place facilement, nos bons combattants de la liberté et de la démocratie-qui-fait-des-chatouilles. Au début, il faudra peut-être qu’ils se contentent des grands-mères gauchistes de RESF et de Loqueteux sans frontières (les trousses de premiers secours, si l’on veut), mais ils apprendront vite à repérer les viviers d’alevines frétillantes. Et ils iront s’ébattre sur les grandes plages désertes, face à ce tombeau mouvant et scintillant de lune qu’est en train de devenir la Méditerranée. C’est que le Tunisien, ça aime avoir ses aises. Notamment en croisière, c’est vrai, mais également dans le déduit.

Le fâcheux est également visible ici. Hélas… Pour le plus grand malheur de l’humanité.
.