l’odeur du Bloc identitaire affecte mes narines

Taubira_pas_tes_esclaves

Et l’humour noir qui s’apparente à un racisme latent est à mon sens plus que douteux… Ajouter le racisme à l’homophobie, voilà ce qu’est la couleur et l’odeur du Bloc identitaire, pour ceux qui ne connaitraient pas…

#MLP, républicaine, vraiment ? #poitiers

Invitée de RTL ce lundi, Marine Le Pen est revenue sur l’occupation du chantier de la grande mosquée de Poitiers par un groupuscule d’extrême-droite samedi dernier. La présidente du FN a condamné les réactions politiques.

Alors que la classe politique a réagi, à l’unisson, de façon hostile à cette occupation, une voix dissonante s’est faite entendre. Comme bien souvent, c’est celle de la présidente du Font national, Marine Le Pen, qui s’est dite « atterrée par les réactions d’hystérie de la classe politique ».

La députée européenne affirme « comprendre les préoccupations » qui accompagnent la construction de « ces gigantesques mosquées, sans que les riverains aient donné leur avis, dont les financements sont contestables » .

Elle refuse d’envisager une quelconque dissolution de Génération identitaire, groupuscule d’extrême-droite issu du Bloc identitaire à l’origine de cette occupation. Pour la présidente du FN, cela serait « disproportionné », raison pour laquelle elle fustige la « condamnation unanime de la classe politico-médiatique ».

Marine Le Pen établit un parallèle avec la basilique Saint-Denis en 2002 et l’église Saint-Bernard en 1996, que des sans-papiers avaient occupées pour réclamer une régularisation de leur situation. Des faits sans grand rapport, mais dont se sert la « troisième femme » de la présidentielle pour affirmer que si l’on dissout le Bloc identitaire, on doit en faire de même avec le Gisti et SOS Racisme, deux associations qui soutiennent les immigrés. « Dans ce cas là il faut demander la dissolution du Gisti et de SOS racisme qui avaient eux même poussé à l’occupation d’un certain nombre d’églises sans susciter la condamnation unanime de la classe politico médiatique » s’indigne-t-elle. (source)

Nous sommes très étonnés, vraiment, par cette réaction lepéniste. En effet, MLP ne se revendiquait-elle pas il y a peu de temps encore d’une démarche de dédiabolisation du FN ? Le masque tombe bien vite… Et l’esprit prétendument républicain, et laïc, peine à voir le jour dès qu’il y a matière à faire preuve d’islamophobie primaire. Chassez le naturel, il revient au grand galop. D’un cheval qui n’est plus blanc que dans ses rêves  fantasmes idéologiques. . … Espérons que là comme aillleurs, la loi s’appplique. Il ya eu délits, qu’ils soient justement condamnés.  Et pas seulement les lampistes… Nul n’est dupe.

la ligue du midi ne brille pas par ses lumières…

Notre Identité est menacée par le grand remplacement d’une population par une autre sans l’accord des principaux intéressés et sans le moindre contrôle citoyen. Le Conseil Général, toujours fort généreux avec notre argent, ne cesse d’accueillir des populations du monde entier. Ces personnes fortement imprégnées d’islamisme font l’objet de tous les égards alors que de nombreux Montpelliérains s’appauvrissent dans l’indifférence générale de notre classe politico -médiatique.

Olivier Roudier, ici.

Autre fait d’armes du jeune éleveur (de cochons ?)  tout aussi imprégné de l’odeur ici répandue, cet intéressant article du jour, qui en dit long sur certaines pratiques de l’extrême-droite  :

FAIT DIVERS – L’homme est un militant de la Ligue du Midi et un ancien candidat aux cantonales à Montpellier…

La fête votive de Saint-Nazaire-de-Pézan, près de Lunel, a mal tourné pour Olivier Roudier, 36 ans, éleveur de cochon. Arrivé fortement alcoolisé en compagnie d’un ami vers 2 heures du matin, selon midilibre.fr, ils ont dérapé devant le maire du village. Selon des témoins de la scène, les deux hommes auraient insulté un vigile et un gendarme réserviste, originaires d’Afrique du nord. Tout en faisant le salut nazi, ils auraient déclaré: «Ratons, bicots, les Arabes dehors, on est chez nous, on va tous vous crever, le crâne rasé collabo des melons.»

Port d’arme et dépendance à l’alcool

Olivier Roudier n’en est pas à son premier coup d’éclat. Fils de Richard Roudier, responsable départemental de la Ligue du Midi (une organisation d’extrême-droite), il a déjà été emprisonné par le passé. Lors de son interpellation mouvementée samedi soir, il a perdu un couteau de type point américain. Une motivation supplémentaire pour le parquet pour l’interpeller. «Il se présente armé d’un couteau, particulièrement alcoolisé et il fait des saluts nazis réitérés en présence des gendarmes en prononçant des propos abjects, haineux, d’une violence extrême», a dénoncé le vice-procureur lors du débat devant le juge des libertés et de la détention (JLD).

Depuis dégrisé, l’homme fait profil bas et regrette son attitude. Il explique son attitude par «l’absorption d’une grosse quantité d’alcool». Son avocate est sur la même ligne de défense, arguant que l’éleveur a plus besoin de soins pour soigner sa dépendance à l’alcool que d’aller en prison. La décision du JLD est restée ferme: Olivier Roudier est mis en examen pour rébellion, port d’arme et incitation à la haine raciale.

E.B.

source

On n’arrête pas le progrès, dans l’extrême-droite française…

.

racisme 2012.com

Dans la France de 2010, le discours officiel est celui de la repentance et de la négation. Repentance permanente des crimes, vrais ou imaginaires, commis dans un passé plus ou moins lointain, par nos ancêtres. Négation de l’existence d’un peuple français « de souche », négation de son histoire. Dans ce contexte, l’identité française est vidée de sa substance, expurgée de ses éléments locaux ou européens, et devient une sorte d’organisme historique génétiquement modifié, où ethnie, culture, civilisation sont bannies pour faire place à un culte du « métissage » totalitaire.

Site d’Arnaud Gouillon 2012 – Programme de campagne.