l’evêque aux armées compare les défenseurs de la #laïcité et les républicains aux terroristes de #Daesh


Capture2Ces deux captures d’écran proviennent de la revue du Diocèse au armées, l’EGMIL (Eglise dans le Monde Militaire). Pour ceux qui ne le savaient pas, encore une faille dans la laïcité républicaine telle que prévue dans la loi de 1905 : un des compromis de l’époque perdure (comme c’est également le cas du financement des prêtres et autres représentants de cultes en Alsace Moselle, en vertu du Concordat), à savoir le financement sur fonds publics d’aumôneries, notamment au sein de l’Armée. Les aumôniers militaires, de tous les cultes, sont donc rémunérés par l’État. Voilà voilà.. Et donc, avec l’argent du contribuable, majoritairement contre les  thèses ignobles développées ici, dans une revue dont on se demande si elle est elle aussi financée par l’Etat puisqu’y figure le logo du ministère de la défense), Mgr Luc Ravel, évêque aux armées françaises, répand sa propagande insupportable. Oser ranger l’ensemble des défenseurs de la laïcité et des républicains dont je suis dans le même sac d’opprobre que ceux de Daesh, il fallait oser. Il l’a fait. je m’indigne, et je proteste. Et je le fais savoir. Serai-je le seul ?

(face à de tels propos insupportables, en effet, si je e l’étais pas, je vais finir par de venir christianophobe, à force….Moi qui pourtant lutte contre les discriminations… Beau résultat !)

Publicités

4 réflexions sur “l’evêque aux armées compare les défenseurs de la #laïcité et les républicains aux terroristes de #Daesh

  1. Ce monsieur l’évêque est fonctionnaire de par son statut et mérite une sanction; aucun fonctionnaire de la République ne pourrait tenir de tels propos en fonction sans être immédiatement sévèrement sanctionné; donc le Drian doit le dégager et fissa !

  2. Une précision : j’ajoute que l’article, que l’on adore quand même, est erroné sur un point : l’exception « aumôneries militaires » est dans la loi de 1905 elle même… il ne s’agit donc pas d’une « faille dans la laïcité telle que prévue dans la loi de 1905 » comme l’indique l’auteur; il faut que la critique soit juste (au sens de l’exactitude) pour qu’elle soit juste (au sens de la justice); non ?

  3. Pingback: #feminisme : démontons un hoax islamophobe ordinaire par l’exemple | ça sent le vomi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s