« Dans la famille Besson, je voudrais le con »


Zalut la Vranze ! Auchourt’hui est un krand chour : fous m’afez élue brézidente te la République vranzaise. Envin un acde intellichent te ce beuble qui a vait dant de pêdises tans son hisdoire, sans barler éfitemment te doudes les vois où il a bollué l’admosphère montiale afec tes essais nugléaires, mais auzi les lokomodives à fapeur, les hauts vournaux, les incenties de vorêt, les parbekues kanzérichênes tans les chartins te panlieue, chen basse et tes meilleures, che feux tire tes bires, tes peilleures c’édait te l’humour, parze qu’il ne vaut bas groire que l’humour z’est rézerfé aux Vranzais te souche.

Patrick Besson, « Eva Joly, présidente de la République« 

Mr Besson a vraiment atteint là le Point de non-retour… Germano ou écolophobe, à vous de choisir… le pire.

Publicités

Une réflexion sur “« Dans la famille Besson, je voudrais le con »

  1. Evident mon cher Watson ! Besson, jumeau en vieux français. Eric, du substantif germanique rik, le maître, le chef, le puissant, précédé d’un préfixe augmentatif « le maître de tout ». Faites donc appel à Lacan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s